L\'Insoluble

L\'Insoluble

obsidian slumber

Ces temps derniers (hein) j'étais plus dans Le Viderunt Omnes, Stimmung et la musique tibétaine.

Mais voilà que j'ai la bonne idée de passer voir, et... oui, Darkenhöld a posté un nouveau morceau, Citadel of obsidian slumber.
J'avais oublié cette organisation particulière du black metal à la Aldébaran, si reconnaissable, quelle ambiance somptueuse !

ce que j'aime : le balancement continu entre primitif-sauvage, et extrêmement sophistiqué, une sorte de génie dans le rythme et les structures, qui ont toujours l'air ternaire même quand elles sont binaires, parce qu'elles ont un socle profond, les intervalles de quintes et de quartes ("ah si tristes"),  les rapides ornements de guitare, très fins et maîtrisés, les cadences des riffs, les modulations, les claviers, très beaux, l'excellent batteur, Aboth...

Citadel of obsidian slumber


19/06/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres