L\'Insoluble

L\'Insoluble

Les Furtifs

Dans mes pérégrinations livresques, je n'ai jamais rencontré un écrivain aussi bourré de trucs d'écriture qui m'énervent, aussi exaspérant et angoissant et incompréhensible que le petit génie du roman du XXIème siècle, Alain Damasio.

Et c'est là qu'on se rend compte à quel point l'amour est différent du jugement.

Tu m'énerves, tu me fais peur, Damasio, à chaque ligne, à chaque page. Régulièrement, je prends ton livre, Les Furtifs, et je le remets un peu brutalement sur la commode avec des "mais c'est pas possible, ce mec !!!".

Tu m'énerves, mais je t'aime, Damasio, je t'adore même.

 

Je râle que tu n'écrives un livre que quand ça te chante, c'est-à-dire toutes les Saint Glin-Glin.

Je râle que leurs printemps, comme dans Game of Thrones, n'arrivent qu'après des hivers interminables.

Je ris en pensant à ceux qui t'accompagnent, ça doit pas être facile tous les jours, il doit leur falloir leurs permis fusée/ULM en plus de leur doctorat de psycho clinique, avec MAJ tous les mois.

(Et si ça se trouve,c'est même pas vrai, si ça se trouve tu es ce beau visage lumineux et bienveillant, souriant, gentil, calme, et tu réserves les abîmes terrifiants de tes infinies connaissances à tes créations et à ceux, les inconscients, qui s'y risquent. Si ça se trouve, si les gens qui t'entourent ne connaissent pas bien ton travail, ils ne savent pas que tu es comme ça. Tu n'es pas le seul à faire ça, tu sais.)

 

Je ne raconte pas tout, seulement un peu le contexte. J'ai l'impression très perturbante, au fil des années, que le gouffre entre la vie réelle et la SF se réduit comme peau de chagrin, que les deux lignes de fuite de la réalité et de l'univers SF tendent inexorablement à se rejoindre et qu'on n'est pas loin du point de rencontre.

Par exemple, ici, les villes sont privatisées, rachetées par des marques (Orange, Nestlé) et toute, absolument toute votre vie est fichée, classée, numérotée, consignée, jugée, filmée, évaluée. Rings a bell?

 

Sauf que d'un besoin irrépressible de se cacher pour se protéger est née par émergence une nouvelle forme de vie, les Furtifs. Invisibles. Musiciens. Intelligents.

Formes de vie hautement physique et spirituelle à la fois qui imprègnent toutes les ombres et toutes les cachettes, ça fait envie.

("Nous, furtifs"? Déjà un titre de recueil dans un recoin de ma tête...)

En tout cas, on n'a pas besoin de lire cent pages pour ressentir très fort que, ce que nous assène comme message Damasio, - lui le pourtant plongé constamment dans les jeux vidéos et autres numérisabilis quotidiennes - c'est exactement le contraire du virtuel :

Touchez, marchez, voyagez, regardez, construisez, cultivez, chantez, jouez.

 

En vrai, en vrai, en vrai, en vrai, en vrai.

 

En vrai.

 

 

 

 

 



16/05/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres