L\'Insoluble

L\'Insoluble

L'école célestine

Célestin Freinet met en place son enseignement dès 1928. Contrairement à ce que cet enseignement deviendra  ensuite, il est plus axé sur  les réalisations concrètes, imprimerie, jardins,constructions, que sur le langage et les discussions.

Mais lorsque vous vous êtes colletés la grande presse d'imprimerie, le travail lourd mais passionnant d'assembler les mots lettre de métal par lettre de métal, puis d'encrer, puis de graver vos images, et cela pour publier ce que vous avez écrit vous-même, nul doute que l'orthographe vous paraît alors une discipline bien intéressante.
A partir de 1930, les premiers instits formés par Freinet écument déjà les pays d'oc.
Mon père entre cette année-là à l'école primaire de Velleron, le village de sa famille, et les études sous la férule d'acier du maître hyper républicain le passionnent, même si faire partie d'une famille chrétienne dans le petit village communiste (les provençaux sont encore à l'époque de vrais "rouge doù miejour", ça a bien changé, entre 30 et 40 pour cent d'extrême droite à l'heure actuelle) n'est pas toujours une sinécure.

Sur le journal de l'école, 1931, je retrouve ce texte émouvant et ce dessin du petit enfant qu'était mon père, le résultat de son travail ardu d'impression :






Isa

formatrice à l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education Célestin Freinet, à Nice





02/03/2008
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres