L\'Insoluble

L\'Insoluble

fin d'un monde

Nuit. Pluie.
Tellement oppressée par les inquiétudes, stress, fatigues, je ne peux pas dormir. J'aimerais presque pleurer, pour que la tension se dénoue, mais même cela est impossible.
Vers quatre heures, je me résigne et travaille, puis j'envoie un message affectueux à un ami, comme pour se mettre un court instant sous sa protection. Cela résonne au fond de moi, je pleure enfin mais il se passe quelque chose de bizarre. Au moment où mes larmes commencent à couler, la pluie s'arrête. Ma tension se dénoue, tout va bien, je m'arrête de pleurer. Et la pluie recommence doucement.

Il y a de grands bruits dans la rue : c'est l'heure où les plus pauvres fouillent les poubelles de mon quartier, sous la pluie, dans le froid.

Sept heures, à l'arrêt de bus. J'entraperçois un de mes jeunes profs de musique, je veux l'appeler, mais tout à coup je vois son visage et je m'arrête quelques secondes, tant il me semble au bout de l'épuisement. Il passe, ne m'a pas vue dans la foule.

Tout va bien, c'est la période de noël, le 20 décembre, un an après la fin du monde.



20/12/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres