L\'Insoluble

L\'Insoluble

Donald Macaulay, poète gaël

 (ma traduction)

 

« Oh oui je voudrais bien t’écrire à jamais

ranger pour toi les mots en ordre

je sais dans mon sommeil où est ton beau visage

je le célèbre avec amour

et non je ne vois plus l’hiver

je le repose sur le sol

(bien qu’il m’ait déchiré si fort de ses lames)

 

tu es mon antre de chaleur

mais tu ne comprends pas :

 

j’ai dans mon souvenir ces mois de mai si larges

aux musiques ouvertes

et où l’alouette

en haut du ciel

chantait ! »

 

Donald Macaulay (Nua-Bhardachd Ghaidhlig)

 

« chan e nach dèanainn dàin dhuit

nach cuirinn cainnt ann an ordugh

chan e nach dleas do bheusan

fileantas labhrach,

nach aithnich mi annad boidhchead

is doimhne bàighe

chan e gun dh’fhiosraich mi’n geamhradh

a chuireas ‘na mo thosd mi

(ged a chaidh a ghuin ‘na m’ éideadh

‘s a dh’fhàg an eighealaich gort mi)

 

cumaidh tu blàth mi

ged nach tuig thu mo leisgeul :

gun dh’fhiosraich mi Céitean

‘s an ceol fosgailt

‘s uiseag anns na speuran

 



07/05/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres