L\'Insoluble

L\'Insoluble

Beuil en juillet



Prés d'altitude,  1600 mètres. Le temps est à l'orage, ici, tous les jours le vent se lève, une pluie violente tombe, installe une fraicheur inestimable quand on vient du niveau de la mer.
J'écris au-dessus des Launes, juste à côté des ânes, à un croisement des pistes de ski de fond, une sorte de plateau magnifique.












Où les mots de champs de fleurs ont un vrai sens :




04/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres