L\'Insoluble

L\'Insoluble

the bright side of the moon

cette nuit, j'ai une hallucination auditive... Il me faut du temps pour le reconnaître, tellement mon cerveau a cette habitude de baigner dans le bruit de la ville, et dans le bruit de la ville il y a toujours de la musique
ainsi je me réveille  en pleine nuit, en pleine lune, avec cette musique qui n'en est pas, que j'entends distinctement , même éveillée, mais qui ne peut être là pourtant
je la reconnais, elle est belle, elle est familière et amie,mais mon cerveau embrumé n'arrive pas à imaginer comment ces notes peuvent me parvenir au milieu d'une maison dont tous les habitants sont, de manière évidente, plongés dans le plus profond sommeil
je finis par accepter: bon, tant pis, j'ai une hallucination auditive, merci de venir ainsi me visiter dans cette nuit spéciale, sois la bienvenue, fais comme chez toi...
un peu plus tard (parce qu'à mon âge il est difficile de se rendormir quand quelqu'un vous a réveillé de son aile en passant à l'orée du matin),et alors que la musique s'est tue, je vais à la fenêtre de l'ouest :
dans le gel de la nuit, le globe étincelant de la lune s'est installé au milieu du ciel, éclaboussant, tout le reste est d'encre sombre, même les étoiles, le long plateau sauvage, la montagne au loin, le chemin de pierre, les buissons de ronces et les genévriers
et là

là,

au plus profond du silence, j'entends le chant incroyablement volubile d'une alouette

je me demande, je regarde, je sens, j'essaie de deviner : comment, mais comment cet oiseau sait-il, alors que tout est définitivement noir, que le jour est en train d'arriver?





05/01/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres