L\'Insoluble

L\'Insoluble

Sophia Antipolis au printemps

Une splendeur après la pluie

SophiaMars015.jpg

 

Séminaire. Pas besoin de traducteur universel pour saisir très vite que le jeune chercheur est en lice pour le poste de maître de conf sur les marges. Et que ça ne se passe pas très bien pour lui.

Du coup, je m'interroge sur deux points. Ce que je ressens, moi. Ce que je pourrais faire pour en savoir plus, si j'avais la compétence et l'objectif de le recruter. Ce que je ressens est négatif : il n'est pas très précis, il est confus, son projet n'est pas clair, c'est un noyau un peu vide, je suis triste pour lui. Puis je passe un long moment à essayer d'imaginer les actions que je ferais, les questions que je lui poserais, pour être sûre que je ne me trompe pas, que je ne me laisse pas influencer par les autres, que je ne suis pas en train de rater quelqu'un, une personnalité.

 

Puis je me dis que je ne vais plus y penser, parce que c'est le travail d'autres personnes.

 

Moi, je suis seulement venue chercher du bonheur et du soleil. Je repars avec le don de l'un et de l'autre, et mon infinie reconnaissance.

 

 

 

(près du ruisseau qui est miroir des eaux du ciel)

 

SophiaRuisseau.jpg



26/03/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres