L\'Insoluble

L\'Insoluble

Rentrée

Rentrer c'est surtout la modeste fidélité du pommier à l'endroit juste où il sort de l'herbe, c'est une odeur de cédrat près des lézardes, et des libres cigales. C'est la terrible grandeur imprévisible des pins de la villa Arson. C'est au milieu des feuilles.

 

Ce n'est pas trop savoir se mélanger, ce n'est pas mettre l'intense au rituel, c'est ne pas se disputer pour une fois, c'est ne pas chanter d'océan pendant qu'une voix faussement profonde s'immisce, ce n'est pas un cadeau de Noël, ce n'est pas le monde



02/09/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres