L\'Insoluble

L\'Insoluble

Plage de Pierre Blave, Saint-Raphaël

Septembre à Saint-Raphaël, une de ces journées d'été tardif impitoyable, où il vaut mieux ne pas oublier ni sa gourde, ni son chapeau, ni sa crème pour la peau. Avec ce plaisir aigu des conditions difficiles, lorsqu'on soumet son corps à un changement, à un défi. Oh, minuscule le changement,  la vie urbaine occidentale est si confortablement débile qu'une simple journée dans le soleil qui frappe, l'eau qui manque, et l'esprit qui a du mal à faire ce qu'on lui demande paraît un film d'aventure.

 

Le contraste entre la couche urbaine de gens du coin et de touristes en maillots de bain et matériel de plongée et notre petit groupe de géologues en chaussures de marche, boussoles autour du cou, est étonnant et bizarre. Je me sens décalée, regardée avec étonnement mais aussi avec l'impression qu'on ne va pas chercher trop longtemps à nous classer, que le bizarre n'a pas droit à plus de quelques secondes de considération. Probablement parce que nous n'apparaissons pas comme dangereux. Réaction de primate.

 

Pour la région de petites criques dans laquelle nous sommes, la plage est assez grande, divisée en deux grandes zones séparées par le petit escalier : la zone de roches claires au sud, de roches sombres et dramatiquement dressées vers la terre au nord. La description continue du matériel géologique présent, du nord au sud, qu'on appelle transect, sera relativement facile à faire, enfin pour des spécialistes. Pour moi c'est autre chose.

 

Julie, autour de laquelle mon groupe s'est agglutiné, nous emmène d'abord du côté le plus complexe, au sud, pour examiner de près ce qu'il y a sur le sol. Je trouve toujours cet effort de passer de l'observation fine aux grandes interprétations très difficile, et ici c'est à peu près tout ce que je vais faire, toute la journée. Bon apprentissage.

 

La première chose très visible dans la zone claire sont ces figures d'érosion, les taffoni, magnifiques dentelles de roche :

<-----------------------------------------------------> 1m

 

 

Sinon la roche présente sur le cap est visiblement magmatique, avec une texture microgrenue, des minéraux automorphes dans une mésostase, plagioclases, feldspaths potassiques. Plutôt claire, donc issue de magma différencié, vers les andésites ou dacites, ou plus précisément des microdiorites.

 

Les magmas ne sont pas arrivés à la surface, les roches sont de type plutôt plutonique, on est dans un contexte d'hypovolcanisme.

On voit des enclaves, mélanges de magma :

 

 

<------------------------------------------> 1m environ

On voit aussi sills et dykes, et ce sera bien difficile de déterminer qui est qui : cet ensemble de prismes quasiment verticaux, est-ce un dyke, un sill? Même difficulté, quand on examine le contact autour du sill-dyke, pour déterminer laquelle des roches intrude l'autre, et aussi où se trouve l'autre bordure du contact.

 

En allant vers le nord, on rencontre l'encaissant des roches magmatiques, un grès oxydé rouge ou clair, donc détritique de type continental, du Permien. Dans le contact entre l'encaissant et les microdiorites, des lentilles de sédiments charbonneux. Soit c'est la lave qui a fait chauffer la matière organique, des plantes par exemple, donc volcan pas loin en activité, soit il y avait un bassin carbonifère pas loin.

Des bloc de rhyolite fluidale se détachent, nombreux, superbes. Première fois que j'en vois à l'état sauvage :-), je suis émue. La rhyolite ici est très ancienne, une des premières roches dans le log si on le dessine.

A l'endroit du contact entre roches claires et roches sombres, à l'escalier, le grès est un peu différent, micacé.

 

Puis on entre dans la grande zone de roches noires et bleutées, visiblement très basiques, très basaltiques même, bien qu'un peu plus différenciée que le pur basalte. De l'hawaïte. De l'autre côté de l'escalier, une zone de scories et de bombes. De magnifiques macles de Carlsbad dans les feldspath, là aussi émotion, on se dit qu'on n'en verra jamais pour de vrai dans la nature, mais là si.

 

 

 

 

 



26/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres