L\'Insoluble

L\'Insoluble

Morning (Pablo Neruda)




Ecouter la version en anglais de ce texte magnifique

Morning

ici dite par Robert Beltran
(dont le CD de poésie lue peut être commandé à l'adresse ci-dessous :
Latino poetry )



Sonnet XXVII

Nue, tu es aussi simple qu'une de tes mains,
lisse, terrestre, minimale, ronde, transparente,
tu as des lignes de lune, des chemins de pomme,
nue, tu es maigre comme le blé nu.


Nue, tu es bleue comme la nuit à Cuba,
tu as des liserons et des étoiles dans les cheveux,
nue, tu es énorme et jaune.


Nue, tu es petite comme l'un de tes ongles,
courbe, subtile, rosée jusqu'à l'aube
et tu entres dans le souterrain du monde


comme dans un long tunnel de costumes et de travaux:
ta clarté s'éteint, s'habille, s'effeuille
et de nouveau elle devient une main nue.


15/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres