L\'Insoluble

L\'Insoluble

La vallée des merveilles




le premier volume d'une série "préhistorique" par Joann Sfar, chez Dargaud




Il y a des livres et des albums de BD intéressants, passionnants, instructifs, magiques etc....et puis il y a des albums ou des livres, très rares, dont on se dit que la maison et la vie sont bien plus belles avec eux que sans eux. Dont on se dit que, depuis qu'ils sont arrivés chez nous,il y a quelque chose de plus, de précieux et de beau.C'est le cas de cette Vallée des Merveilles, qui contrairement à ce qu'on pourrait croire, ne parle pas de la vallée voisine du col de Tende.

Ensuite quand vous voulez raconter ce qui s'y passe, vous êtes bien embêté... parce qu'il ne se passe pas grand chose en fait :

Pot-de-miel se réveille au milieu de sa famille, sur une plage préhistorique. Il y a Esprit-des-anciens, sa fille de dix ans, qui invente tous les jours des danses sacrées , touchant les arbres et les pierres, comme s'il y avait des portes secrètes, et qui mime ses contes imaginaires, tout en cueillant le manioc avec son singe. Il y a son bébé-fils, Tigre, qu'il trimbale sur ses épaules, et qui veut l'aider à pêcher le petit déjeuner. Il y a Nuit-des-calins, sa femme, douce et tendre, qui un jour en a marre du poisson et du manioc, et envoie Pot-de-miel à la chasse pour qu'on change un peu. Et il y a Grand-Nez-qui-déniche, l'un de ses meilleurs copains. Tous les deux partent à la chasse et....


Je ne vais quand même pas tout raconter, et puis je serais bien en peine, parce qu'il y a tellement de toutes petites choses, et tellement de choses très importantes, et tout ça raconté exactement avec la même échelle, que c'est plutôt difficile....

un instant, on se demande si les quelques pages de "notes pour la vallée des merveilles", à la fin de l'album, ne dépassent pas encore de loin la beauté et l'humour de l'histoire, parce qu'elles sont à mourir de rire. Par exemple Nuit-des-calins commence par y dire :" Oui. Alors une bédé qui commence par une scène où les enfants et toi me préparez un petit déjeuner, j'appelle vraiment ça de l'heroïc fantasy" Ensuite Pot-de-miel raconte s'être dessiné très très musclé pour la raison suivante : si c'était vrai qu'il habite à la préhistoire, il ferait beaucoup plus d'exercice que à Nice, dans le quartier du Port. DONC, il serait forcément beaucoup beaucoup plus musclé.

Il n'y a que l'ami, Grand-Nez-qui-déniche, qui râle parce qu'il est dessiné tout nu avec un étui pénien "pourquoi c'est juste mon personnage dont on voit les couilles et pas le tien"? à quoi Pot-de-miel répond tout naturellement "Hé ! c'est moi l'auteur quand même !"


Mais quand même mes préférés dans ce livre ce sont ces extraordinaires créatures qui vivent sous l'eau et dont on ne sait rien, dont on ne sait pas si elles sont intelligentes ou non, dangereuses ou non. Mais tellement belles dans la nuit quand elles viennent observer un long moment les humains qui dorment...












28/01/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres