L\'Insoluble

L\'Insoluble

été




A sept heures du matin il n'y a pas grand monde dans le lac. Même pas beaucoup d'animaux visibles, sauf des familles de canards encore un peu endormis.
Quelques femelles ont visiblement pondu très tard, car je vois des théories de canetons s'ébrouer par ci par là.  La curiosité reste leur principal défaut. Au bout de quelques minutes, une minuscule boulette de plume ne peut s'empêcher de venir voir dans ma direction, paddle, paddle, c'est quoi ce machin gigantesque qui fait des vagues par là-bas? Je tends le bras, bientôt je pourrai presque le prendre dans ma main. Craaaak, craaakk ! fait tout à coup très fort une voix de cane. Le pichoun ne demande pas son reste, hop, demi-tour immédiat, retour vers les roseaux de la rive.
J'assiste à une engueulade d'anthologie. Pas besoin de traducteur universel pour imaginer ce qu'est en train de lui raconter sa mère : "ça va pas, non?? humains, danger, grosses bêtes, fuir, inconscient".
Petit caneton curieux vient de prendre sa première leçon de survie...





26/08/2009
13 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres