L\'Insoluble

L\'Insoluble

entre deux saisons



Huit heures, dans le parc, il n'y a pas de mot pour la splendeur des matins qui s'allongent :









et qui mélangent fleurs d'hiver et fleurs de printemps















Heureusement la photocopieuse (en panne) apporte un brin de stress à cet univers de sérénité.......................






02/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres