L\'Insoluble

L\'Insoluble

Electronégativité

Capacité pour un atome à attirer des électrons autour de lui. Selon la différence d'électronégativité entre deux atomes, on pourra définir deux types de liaison  : soit une liaison stable, lorsque la différence d'électronégativité est faible, soit une liaison plus instable, lorsque la différence d'électronégativité est grande.

Les deux types de liaison, covalente (stable) ou ionique (instable) coexistent toujours dans la relation entre deux éléments, mais à des pourcentages variés, ce qui fait qu'on pourra parler d'une liaison à fort pourcentage ionique ou au contraire une liaison à faible pourcentage ionique (plutôt covalente).

Le tableau de Pauling donne les équivalences entre les différences d'électronégativité et le pourcentage de liaison ionique. Selon ce tableau, une liaison est ionique à partir d'une différence de 1,7 environ.

Attention, quand on note sur le tableau périodique la différence d'électronégativité, on ne tient pas compte du fait qu'il y ait, par exemple, plusieurs atomes identiques dans le corps en question.

Exemples :
électronégativité de

Na = 0,9
Ca = 1
H = 2,1
C = 2,5
N = 3
Cl = 3
O = 3,5

Application :
NaCl différence d'électronégativité de 2,1 : liaison à dominante ionique
CH4  différence de 0,4 : liaison covalente
N2 différence de 0 : covalente


Que fait-on dans le cas de, par exemple, CaCO3 (carbonate de calcium)? est-ce qu'on considère Ca d'un côté (1) et CO3 de l'autre(1)?

si quelqu'un qui sait peut me dire, merci à l'avance...


remarque supplémentaire : quand je lis les énoncés des questions d'examens, je ne vois pas d'électronégativité indiquée pour les éléments. Donc, deux solutions, soit le prof les indique oralement, soit il vaut mieux en apprendre trois quatre par coeur, au cas où, par exemple celles au-dessus...












02/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres