L\'Insoluble

L\'Insoluble

de fleurs et de fruits

Dans la force une tendresse a fait son vol et ma nuit touche, ce long matin, oh voyageur, c'est une barque de flores et de sentes, de déroulements de citernes et d'arbres plantés dans les glaises, c'est une trame de blanc et d'or. Oh moi qui ne dis jamais rien, comment pourrai-je un jour le dire, furieuse, animale et déchirure joie que dans la force une tendresse ait fait son vol, comment s'égaliser vers ceux qui parlent, moi qui ne parle pas, comment  jouer avec la foule étant montagne, avec satin quand on est terre sans un redressement du feuillage établi dans l'herbe.

Peut-être qu'il y a dans le chemin obscur de mon village des êtres si puissants que les ombres les cachent, et vers eux je me tourne, ouvrez les yeux du trop voyant, l'écoute de celui qui enseigne, du profondément décoré, qu’il n’ait jamais ce pouvoir grave de partir.



08/07/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres