L\'Insoluble

L\'Insoluble

Chomolungma

Evidemment, j'ai peu d'importance face à cela, mais dans ma vie intérieure il est significatif qu'un puissant séisme de magnitude 7.8  ait eu lieu ce samedi sur les flancs de la grande Mère des Vents. Depuis, je suis tourmentée par la certitude que cela veut me dire quelque chose. Mais je ne sais pas quoi.

Comme toujours dans ces cas, j'éprouve une très grande frustration. Je m'imagine jeune et secouriste (mentalement, je me fais un post-it pour me former plus tard à cela aussi, même vieille). Je m'imagine à mon âge, mais moins ignorante et capable d'analyse précise et utile.

La vérité, c'est que je ne suis ni l'une ni l'autre.

Ni l'ignorante bénie qui peut tisser des émotions, réfléchir sur le toit du monde, sa capacité à modifier l'axe de la terre, son rôle spirituel. Ou prendre l'avion pour aider.

Ni la scientifique.

Un court moment, je me dis avec angoisse que si la musique relie, la sismologie, elle, isole, parce qu'elle fait pénétrer dans un monde tellement ésotérique que l'on n'a pas le courage d'expliquer aux gens ce dont il est question, les connaissances autant que les infinies incertitudes. A moins bien sûr d'être relié au réseau dense et amical des autres spécialistes mondiaux. Mais l'apprentie que je suis n'est pas reliée à grand chose, n'est pas très prise au sérieux, et ne reçoit des spécialistes, sauf exception, qu'une considération amusée et condescendante. Quand elle reçoit quelque chose. Déjà très portée sur l'isolement, ayant malgré cela une grande soif d'affectif, ce n'est peut-être la meilleure voie pour moi...

Est-ce cela le message?

 

Bon. En attendant, je regarde la carte du catalogue de l'IPGP, note que le SCARDEC fit est de 91% (exceptionnel, ça), et contemple le mécanisme au foyer en me demandant quel est le plan de faille : le très fin croissant de pendage de 7%, qui va bien dans la bonne direction si on pense à l'avancée de la plaque indienne sous l'eurasienne? (probablement). Ou bien une éventuelle compensation de contraintes par partitionnement, et donc un décrochement?

 

Puis je reviens à ce qui m'intéresse en fait le plus, en dehors des considérations humaines et d'aléa, c'est-à-dire les sismogrammes.

L'habitude aidant, je vais fouiner dans Sismos à l'Ecole, et je trouve cette impressionnante image de la station SAGE du lycée de Shangaï :

 

SHAN.png

Florence, la prof de SVT, a dû faire un bond de trois mètres quand elle a vu ça...

 

Remarquez, sans aller si loin, une modeste vibrato à une composante et sans GPS, au collège Matisse à Nice, à quelques boulevards de chez moi, a aussi enregistré quelque chose de significatif:

 

NICF.png



26/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres